<script type="text/javascript">


  var _gaq = _gaq || [];

  _gaq.push(['_setAccount', 'UA-20421589-1']);

  _gaq.push(['_trackPageview']);


  (function() {

    var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true;

    ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js';

    var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s);

  })();


</script>

 

d'après Ovide, Piquemal et Bottero


Triptyque musical pour  flûte, tablas, voix et percussions.

A partir de 10 ans.

durée: 60 minutes environ


avec Nicolas Blanc, Bastien Nouri et Apolline Roy


mise en scène Aurore Stanek

Le Banquet de Babel est une fable en trois épisodes autour des thèmes fondateurs de l'humanité.


Le premier conte est celui de la naissance du monde et de l'homme. Comment du chaos originel, le monde a éclos. Ce premier mythe nous vient de la Rome antique. Il est tiré du livre I des Métamorphoses d'Ovide. On y retrouve les quatre âges du monde, Jupiter, Ouranos et le déluge auquel ne survivront que Deucalion et Pyrrha.


La deuxième histoire est celle de la naissance de la mort. Un conte malicieux emprunté au peuple des Wintus, tribu d'Amérique du Nord, qui nous apprend comment l'homme s'est donné lui-même la mortalité pour donner un sens à la vie. Vieil Homme Coyote rend les hommes mortels d'après Michel Piquemal.


La troisième légende est la plus vieille de l'humanité. Sa première version écrite est datée du XVIIIe siècle av JC. Elle a été rédigée en Akkadien, sur des tablettes d'argiles, en Babylonie. Il s'agit de L'épopée de GilgameS d'après Jean Bottero. Cette histoire raconte comment, à l'aube des peuples, les Hommes parlaient de l'amour et de l'amitié, de l'angoisse de voir mourir ceux qu'on aime et d'accepter sa propre mort. C'était il y a 4000 ans et pourtant…

Le Banquet de Babel

Pourquoi le conte et pourquoi le conte musical?
Le conte est une forme qui offre beaucoup de liberté tant aux artistes qu'aux spectateurs. Il ne sera jamais dit exactement de la même façon. Chacun peut poser des questions, réagir et s'envoler dans un autre univers,  avec les autres. Par ses différents niveaux de lecture, et par son essence même, le conte touche chacun. «Ils étaient assis là, adultes et cependant enfants, enfants par le cœur.» H C Andersen

Le conte, c'est aussi le plaisir des histoires qui ont traversées des générations, celui de la tradition orale. Partager cette forme de transmission  qui devient plus rare. Dans les contes, le spectateur plonge dans le plaisir premier de l'imagination. C'est tout une aventure que de revivre une légende, et c'est encore différent lorsque des voix, des corps et des sons sont directement en présence. Dans ce spectacle, les sons et les notes racontent autant que les mots. Les gestes, les corps et les instruments de musique participent autant au voyage que les fables d'Ovide, Piquemal et Bottero.
PressePresse_TV.html
Livre d’orLivre_dOr.html
les spectaclesLes_spectacles.html

une coproduction

Trois contes de différentes contrées ou Comment le monde, la mort et l’amour sont nés ?


à présent 
disponible: 
le CD du 
Banquet de Babel !!